Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

mardi 27 juin 2006

Sonatrach réalise 5 milliards de dollars de bénéfices en 2005
Elle versera une prime de 25 millions de centimes à ses cadres

À l’instar des grandes compagnies internationales, Sonatrach a réalisé un bénéfice important de l’ordre de 5 milliards de dollars en 2005, confie une source sûre. C’est un record jamais atteint depuis la création de Sonatrach. Ce résultat permettra d’augmenter les fonds propres et de verser vraisemblablement un bonus à une bonne partie des travailleurs de la compagnie nationale. Cette performance va être sans doute rendue publique au cours de l’assemblée générale du groupe prévue fin juin, ajoute la même source. Ce qui est sûr, c’est qu’elle va verser une prime d’intéressement suite à ce résultat positif.
Les cadres dirigeants ne sont pas concernés par ce bonus. Leur salaire est déterminé plutôt par leur performance. Il est lié aux objectifs annuels de la compagnie. Quant au restant des travailleurs, la prime d’intéressement est fixée suivant la catégorie professionnelle. Un directeur, par exemple, qui ne fait pas partie du top management ou des cadres dirigeants peut recevoir, en 2006, jusqu’à 25 millions de centimes au titre du bonus. C’est jusqu’à présent, nous semble-t-il, et ce, outre les divers avantages, la seule source de motivation, faute d’une politique de ressources humaines adéquate. Sensible à cette question, Sonatrach tente, aujourd’hui, d’élaborer une politique salariale beaucoup plus motivante pour garder ses cadres et réaliser ainsi ses ambitions. L’entreprise américaine IBM est en train de boucler le chantier relatif au nouveau système de rémunération de Sonatrach.
En butte au départ de dizaines de ses ingénieurs et de ses cadres mensuellement pour les pays du Golfe, elle n’a d’autres choix que de revoir sa politique de ressources humaines pour motiver ses travailleurs. Elle pourrait s’articuler sur une politique salariale fondée sur la performance, un plan de carrière, la formation continue et une série d’avantages sociaux pour empêcher le turn-over. Il s’agit aussi de motiver les opérationnels, ceux qui sont à la source des succès de Sonatrach, par exemple les fourreurs, les explorateurs et les commerciaux. Le P-DG de Sonatrach envisage cette solution. Enfin, le maintien et la progression du chiffre d’affaires Sonatrach sont trop importants aujourd’hui pour le pays. La compagnie nationale assure l’essentiel des recettes fiscales et des entrées en devises du pays. C’est pourquoi, sa gestion ne peut obéir, comme auparavant, au principe de la rente.
À noter qu’en 2005, Sonatrach a réalisé un chiffre d’affaires de 45 milliards de dollars. Elle a versé au Trésor plus de 30 milliards de dollars, l’année dernière. Elle contribue de façon significative à l’embellie financière du pays. Sa dette extérieure n’est aujourd’hui que de 600 millions de dollars. Son plan de développement 2006-2010 prévoit, du reste, des investissements de l’ordre de 30 milliards de dollars. Et l’année 2006 s’annonce meilleure en termes de recettes. LIBERTE

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home