Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

jeudi 20 juillet 2006

Immobilier à Alger:Les prix flambent.

Depuis le séisme de 2003, les prix ont connu une hausse vertigineuse au point où le mètre carré à Dar El-Beïda est passé de 2 000 à 40 000 DA.

Les prix de l'immobilier dans la wilaya d'Alger ont connu, durant ces dernières années, une hausse vertigineuse qui a lourdement accablé les citoyens à revenu moyen, notamment les jeunes désireux de fonder un foyer et contraints de recourir aux crédits bancaires.
Le président de la Fédération nationale des agences immobilières, Hacène Djebbar, a précisé, à ce propos à l'APS, que cette flambée des prix de l'immobilier implique plusieurs facteurs dont une faible offre et une forte demande. Le responsable de l'agence immobilière Wafa (Dar El-Beïda) a précisé, de son côté, qu'à l'origine de ce problème s'affiche l'arrêté de la wilaya portant suspension de l'attribution de lots de terrain en 1998. Selon l'orateur, le séisme survenu en mai 2003 à Boumerdès a contribué à l'augmentation des prix de l'immobilier, des lots de terrain notamment. En effet, les citoyens affluant dans les agences préfèrent les offres d'achat de lots de terrain au lieu de logements et de carcasses de villa. Le lot de terrain dans la commune de Dar El-Beïda est passé de 2 000 DA le mètre carré il y a cinq ans, à 40 000 DA actuellement. Les prix du logement ont également connu une hausse considérable passant de 3,5 millions de DA pour un F3 en propriété à 7 millions de DA. Les tarifs à la location ne sont pas non plus épargnés pour le simple citoyen qui se trouve contraint de verser une avance d'une année sur le prix de location qui coûte pas moins de 15 000 DA/mois pour atteindre parfois 30 000 DA pour un F3. Selon cet agent immobilier, cette hausse des prix dans la région est due au fait que “celle-ci dispose de plusieurs centres commerciaux, de moyens de transport sans compter les conditions de stabilité et de calme qu'elle offre”. Ce qui est frappant, par ailleurs, estime-t-il, c'est que les citoyens de la capitale préfèrent habiter dans les régions intérieures de la wilaya où une importante demande de logements est enregistrée. La région de Birtouta à Alger n'est pas en reste. Le prix du mètre carré “augmente tous les deux mois”, selon les responsables de la plupart des agences immobilières approchées par l'APS. Le prix du mètre carré dans cette région revient à 3,5 millions de DA, celui d'un trois-pièces au centre-ville avec acte de propriété s'élève à 7 millions de DA. Un local commercial dans le centre-ville avec acte de propriété est, quant à lui, concédé à 2 millions de DA. La location d'appartements de deux pièces oscille entre 10 000 et 20 000 dinars. Les responsables des agences immobilières de Zéralda ont déploré le manque, voire l'absence d'offre, notamment pour ce qui est de lopins de terre. Ce qui explique, selon eux, la constante augmentation des prix de l'immobilier dans cette région où le mètre carré frôle les 50 000 DA et où un F3 en propriété est cédé à 6 millions de DA. Alger-Centre étant le centre névralgique du pays, les prix de l'immobilier y restent les plus élevés. Une hausse d'autant plus accentuée dans certaines communes prisées par de nombreux étrangers, à l'instar d'El-Biar, Ben Aknoun et Hydra où le prix du mètre carré varie entre 100 000 et 200 000 DA selon la qualité du sol et l'environnement. Le prix d'un F3 en propriété approche les 15 millions de dinars dans ces communes. Par ailleurs, le responsable de l'agence immobilière Bouchra a précisé que “si la décision de wilaya demeure inchangée, les prix de l'immobilier en général et des terrains en particulier augmenteront davantage”. Concernant la location d'appartements à Hydra, le même responsable a expliqué la hausse des prix de la location, qui varient entre 20 000 et 100 000 DA, par le fait que la plupart de leurs clients sont des étrangers. Pour chaque vente, l'agence perçoit 3% du montant de l'appartement lorsque le prix de celui-ci ne dépasse pas 10 millions de DA et la somme de deux mois de loyer d'appartements ou de locaux commerciaux. Elle prélève un mois chez le vendeur et un mois chez l'acheteur. LIBERTE

1 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home