Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

dimanche 16 juillet 2006

Plus d’énergie électrique dès septembre 2008

Le package des contrats relatifs au projet de construction de la centrale électrique de Hadjeret Ennous (Cherchell - wilaya de Tipaza) a été signé hier, en présence du ministre de l’Energie et des Mines, par l’ensemble des partenaires du projet dont la première partie sera réceptionnée dès septembre 2008.

Qualifié de «plus important projet de l’industrie électrique qui soit engagé en Algérie», par le PDG de Sonelgaz, la centrale de Hadjeret Ennous produira 1.227 MW. Huit partenaires sont engagés dans le montage contractuel de ce projet et sont, en même temps, actionnaires dans la Société Kahraba Hadejeret Ennous (SKH, Spa). Il s’agit de Sonatrach (10%), Sonelgaz (10%) et Algerian Energy Company (AEC - société mixte Sonatrach / Sonelgaz qui détient 29% dans SKH) pour la partie algérienne, ainsi que SNC Lavalin et Mubadala pour la partie étrangère. SNC Lavalin (Canada) et Mubadala (Emirats Arabes Unis), regroupés au sein de la société mixte dénommée Algerian Utilities International Limited (AUIL), détiennent 51% de SKH. A ces compagnies, il faut ajouter trois banques publiques, BEA, BNA et CNEP, qui apportent 70%, soit 578 millions dollars US (mUSD) sur les 826 mUSD du montant global du projet. 248 mUSD (30% de l’investissement) sont apportés par les actionnaires de SKH à hauteur de 121,5 mUSD (49%) par Sonatrach-Sonelgaz et AEC, et 126,5 mUSD (51%) par l’AUIL (SNC Lavalin et Mubadala). Cette dernière partie représente l’investissement direct étranger, soit l’équivalent de 15,31% du montant total du projet de la centrale électrique de Hadjeret Ennous.

Les contrats signés hier concernent «l’accord d’association», les statuts de SKH, le contrat de location du terrain (appartenant à Sonelgaz) qui accueillera le projet, l’accord-cadre, le contrat de vente de l’électricité produite par la future centrale aux quatre filiales de distribution (Alger, Centre, Est, et Ouest) de Sonelgaz, le contrat de construction, les contrats de financement et les contrats d’assurances.

Le prix de vente du kWh arrêté contractuellement est de 1,898 DA (l’équivalent de 2,566 cents de dollar US) dont 1,750 DA pour la production d’électricité et 0,148 DA pour la partie combustible (gaz naturel). Il est précisé que ce prix est révisable à la baisse comme à la hausse selon le taux de change DA/dollar US et autres mesures réglementaires, taxes et impôts. Dans ce cadre, l’on précise que SKH va négocier avec l’ANDI une «convention relative aux avantages accordés aux investissements», ce qui devrait réduire les tarifs du kWh. A noter que la durée du contrat liant SKH à Sonelgaz est de 20 ans à partir de la mise en service de la centrale de Hadjeret Ennous. LE QUOTIDIEN D'ORAN

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home