Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

mardi 27 février 2007

Nouveaux projets pour la Sonatrach

La construction d’une raffinerie à Tiaret est toujours d’actualité, selon Dr Feghouli. Sur les 53 milliards de dollars réalisés au titre des revenus des exportations des hydrocarbures par Sonatrach, en 2006, plus de la moitié de cette manne en devises a été obtenue à partir de la seule zone pétrochimique d’Arzew (Oran) qui participe également avec 40% au PIB.
Selon les responsables de l’entreprise, pour cet exercice 2006, la société nationale des hydrocarbures, l’une des premières à l’échelle africaine et la 12ème dans le monde, a réalisé des revenus de plus de 9 milliards de dollars par rapport à 2005. Pour les cinq années a venir, la Sonatrach envisage d’injecter plus de 40 milliards de dollars dans des projets de grande envergure, comme la création de la nouvelle zone pétrochimique de Béni Saf, dans la wilaya de Aïn Témouchent, qui sera implantée sur une superficie de 6 000 hectares, avec des complexes de transformation de renom ainsi que la construction d’une nouvelle raffinerie dans les Hauts Plateaux, notamment à Tiaret, d’une capacité de traitement de 15millions de tonnes par an. Lors de son passage au Forum de la Radio EL Bahia, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire du 24 février, le vice-président chargé de l’activité Avala a tenu à démentir l’information concernant le déplacement vers une autre wilaya de l’installation de la nouvelle raffinerie.
Délocalisation
Il s’agit, a-t-il expliqué, de la délocalisation du premier site vers un autre situé à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya, dans une zone qui s’apprête mieux pour la réception d’une telle unité de traitement pétrochimique. Il a saisi l’occasion pour dire que plus d’une dizaine de projets de grande importance, figurant au programme de développement de son département, ont fait l’objet d’avis d’appels d’offres internationaux. Ces nouveaux projets auront pour cadre également les anciennes zones pétrochimiques d’Arzew à l’Ouest et de Skikda à l’Est. Pour ce qui est des exportations, les données présentées hier sur les ondes ont été exposées par les services de l’inspection de l’administration des douanes d’Arzew, qui avaient annoncé que des exportations de l’ordre de plus de 30 milliards de dollars ont été enregistrées uniquement à partir des ports pétroliers et méthaniers d’Arzew et de Béthioua. L’on saura que pour l’année écoulée, les statistiques exposées ont fait ressortir qu’il a été exporté plus de 220 millions de tonnes de pétrole, 76 millions de tonnes de condensat et 144 tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL). Lors de son intervention, M Abdelhafid Feghouli n’a pas manqué de rappeler que parmi les autres activités regroupées au sein de l’entreprise mère, qui est une société intégrée, AVAL s’occupe des complexes de liquéfaction de gaz naturel et des GPL des raffineries ainsi que des holding et des filiales de la pétrochimie. Les trois autres activités reposent sur tous les travaux de prospection ou de recherches (Amont), les transports par canalisation des hydrocarbures, avec 16 000 kilomètres de pipe-line, oléoduc et autres à partir des gisements du grand Sud et, enfin, la commercialisation de l’ensemble des hydrocarbures et produits dérivés pour le marché international ou local. Ainsi, avec un effectif de 6 000 employés, l’activité Aval a pour mission l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques et stratégies de développement et de l’exploitation de l’aval pétrolier et gazier. Elle assure également tous les supports techniques pour les autres secteurs d’activités relevant de l’entreprise nationale. ELWATAN

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home