Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

jeudi 29 mars 2007

Investissements: Le PDG de Pinault à Alger

Pour sa première visite professionnelle en Algérie, le président-directeur général de PPR (Pinault Printemps Redoute), François-Henri Pinault, l’une des grosses fortunes de France, se dit « surpris » par le dynamisme que connaît le pays.
« Voir autant de grues dans les villes est un signe très important », note le patron dont le groupe est représenté en Algérie par la filiale CFAO depuis 2000. Les bons résultats dégagés par CFAO (150 millions d’euros en 2006 et 200 millions prévus pour 2007) ont été l’une des raisons du déplacement à Alger de M. Pinault et de ses proches collaborateurs. La pénétration du marché algérien par le groupe PPR s’est faite par la distribution exclusive de marques automobiles à travers la société Diamal, première start-up créée par la filiale CFAO en partenariat avec un investisseur privé local (le groupe Hasnaoui finance). La deuxième start-up créée en 2004 est CFAO Technologies, spécialisée dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Créée en partenariat avec une entreprise algérienne, AIBM, cette start-up est actuellement premier intégrateur de solutions en Algérie. D’autres sociétés ont été créées également par la CFAO en Algérie, notamment dans le secteur de la distribution pharmaceutique. Au terme de sa visite hier, une conférence de presse a été animée par François-Henri Pinault, le PDG de la filiale CFAO, Alain Viry, et Serge Gurvil, directeur général de Diamal et initiateur du projet CFAO en Algérie. Pour le premier responsable du PPR, la CFAO veut faire de l’Algérie son marché de référence. « L’Algérie est aujourd’hui le premier pays CFAO en termes d’activité », fait-il savoir. Comme perspective du développement du groupe PPR sur le marché local, M. Pinault dira que plusieurs opportunités d’investissement existent en Algérie, notamment par le développement des franchises. Des filiales du groupe PPR, à l’instar de Conforama spécialisée dans la distribution du meuble, peuvent bien s’implanter en Algérie pour peu que la législation suive. « La législation actuelle ne permet pas le développement rapide de la franchise en Algérie », souligne le patron qui relève également le problème du foncier qui, pour lui, est « un vrai souci dans les grandes villes ». ELWATAN

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home