Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

dimanche 1 octobre 2006

Investissements arabes en Algérie
Le FCE enthousiaste

Les préparatifs du 10e Forum des hommes d’affaires arabes devant se tenir les 18 et 19 novembre prochain à Alger sont entrés dans leur phase finale, a déclaré le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) Omar Ramdane au cours d’une conférence de presse organisée mercredi à Alger aux côtés du secrétaire général de l’Union des hommes d’affaires arabes, Ali Youssef (Jordanie).
M. Ramdane a précisé que les préparatifs pour la réussite de ce forum ont été marqués, particulièrement, par une série de visites effectuées récemment par des opérateurs algériens dans plusieurs pays arabes comme l’Egypte et les Emirats arabes unis. D’autres visites, a-t-il annoncé, sont également prévues dans d’autres pays arabes comme l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Maroc, la Tunisie, la Libye, ainsi qu’à Bahreïn et Oman. Les organisateurs du Forum ont indiqué, qu’en plus de la participation arabe particulière, la présence algérienne sera, à son tour, notamment à travers les secteurs des hydrocarbures et des finances (banques et assurances) sachant que le comité de préparation présidé par Brahim Ben Abdessalam englobe plusieurs ministères, ce qui traduit, a-t-il dit, « le soutien considérable » accordé par les autorités algériennes pour la réussite de cette manifestation. Interrogé sur la vision des investisseurs arabes quant au climat d’investissement en Algérie, M. Ramdane a déclaré que les dernières rencontres entre les opérateurs économiques algériens et leurs homologues arabes ont permis à ces derniers d’avoir une idée précise sur les opportunités d’investissement en Algérie notamment après « les résultats positifs enregistrés en matière d’investissements directs » par des sociétés et des groupes arabes tels Orascom ( Egypte), Watania (Koweït) et Sidar (Arabie Saoudite) en Algérie. Parmi les secteurs intéressant les hommes d’affaires arabes, l’on cite ceux du bâtiment et des travaux publics (BTPH), de la promotion immobilière, de la santé, des services de l’agriculture et du tourisme. Pour sa part, Ali Youssef a estimé que la rencontre d’Alger sera certainement une réussite à l’instar des « neuf rencontres arabes précédentes », dont la dernière s’était tenue en septembre 2005 à Doha (Qatar). Il est à noter que les pays arabes disposent d’une manne financière considérable qui cherche emploi dans d’autres pays. L’Algérie réussira-t-elle à capter une partie de ce flux des capitaux arabes ? ELWATAN

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home