Wind of change in Algeria

Google
 
Web algeria-reloaded.blogspot.com

dimanche 28 mai 2006

UN INVESTISSEMENT DES LABORATOIRES NOVONORDISK: Des antidiabétiques produits à Tizi Ouzou en septembre

Les premiers comprimés Metformine destinés au traitement du diabète type 2 sortiront de l’usine de médicaments des laboratoires Novonordisk, située à Oued Aïssi, 7 km à l’est de Tizi Ouzou, dès septembre prochain. C’est ce qui a annoncé hier M. Knud Danga, directeur d’usine, au cours d’un point de presse animé à la fin de la cérémonie d’inauguration du site à laquelle le ministre de la Santé et de la Population M. Amar Tou a pris part.

Lors de la visite de l’usine, Amar Tou a pris l’engagement avec les responsables de l’usine de leur délivrer l’autorisation d’exportation, après validation des contrôles et établissement de certificat de conformité des équipements le 10 juillet prochain. Date à partir de laquelle des essais à blanc de fabrication des médicaments débuteront, selon toujours les responsables de Novonordisk qui ont indiqué au cours du point de presse que le coût total de ce premier investissement dans tout le Nord africain et le Moyen-Orient est de l’ordre de 100 millions d’euros. Elle doit fabriquer trois gammes de médicaments, à savoir des antidiabétiques oraux, anti-cholestérol et hypertenseurs et aura une capacité de 16 millions d’unités de vente. Néanmoins pour la première phase qui consiste en la mise sur le marché de la Metformine, celle-ci tournera autour de 3 à 4 millions d’unités de vente.

Quant à la seconde phase qui consister en la fabrication des deux autres gammes de médicament précitées, elle interviendra en 2007.

Pour le lancement de la première phase, Novonordisk de Oued Aïssi a déjà recruté 36 employés et en recrutera en 2007, 64 autres en plus de 250 emplois indirects que va générer l’activité de cette usine. La part de Novonordisk en matière de commercialisation d’insuline sur le marché algérien est de 55% des besoins, selon le vice-président des laboratoires danois qui a également indiqué à la presse que l’entrée en production de l’usine de Oued Aïssi, lui permettra de réduire la quantité de médicaments importés et commercialisés en Algérie tout en soulignant que Novonordisk joue sur la qualité et le prix de ses produits pour concurrencer les autres intervenants sur le marché du médicament, notamment l’insuline en Algérie. Interrogé sur l’échec du projet de construction de l’usine d’insuline prévu initialement à Draa Ben Khedda avec les laboratoires Pierre Fabre et Saïdal, le vice-président de Novonordisk, M. Costas Piliovnis, a rappelé que la divergence se situait au niveau des objectifs des trois associés à ce projet sans omettre de signaler que ses laboratoires étaient déterminés à réaliser l’usine d’aujourd’hui dans notre pays.

La diversification de la gamme et l’extension de l’usine de Oued Aïssi n’est pas écartée pour les responsables de Novonordisk si la demande en la matière s’avère importante à l’avenir.

Pour le conférencier, réaliser une usine de médicaments en 18 mois et dans des conditions climatiques difficiles n’était pas du tout «facile» mais possible. Investir en Algérie car «nous considérons que ce pays se développe très rapidement ces dernières années», a-t-il souligné. M. Costas Mistadinis, responsable d’Aldaph, filiale algérienne de Novonordisk, a, pour sa part, fait part des perspectives de devenir de l’usine qui aura une dimension régionale pour l’Afrique et le Moyen-Orient. LE QUOTIDIEN D'ORAN

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home